Lettre 2 – La disparition au prisme de l’exil

6,5 

96 en stock

Mayotte, au milieu de l’océan Indien, constitue pour de nombreux migrants une porte d’entrée pour l’Hexagone et, plus largement, pour l’Europe. Aujourd’hui, près de la moitié des demandeurs d’asile sont originaires de l’Afrique des Grands Lacs (Rwanda, Burundi, République Démocratique du Congo). Dans cette lettre, la journaliste Cécile Massin leur donne la parole et interroge la notion de disparition au prisme de l’exil. Une correspondance qui raconte un rapport ambigu et souvent douloureux au pays laissé derrière eux, à mi-chemin entre la perte, la nostalgie et l’espoir.